Objectif et fin Hymne Documentation Organigramme European Master of Craft Agenda Feuilles d’image Mention légale
Développement Charte de Soest Discours Quattro Coronati ICOMOS-UK Discours Vienne Discours Troyes Prix ​​Nobel de la Paix Préd. P. Don. Leicher


Un échange de réflexions a eu lieu entre amis français et allemands à partir de 1997 sur le sujet suivant : De grandes différences apparaissent dans le système de l’enseignement professionnel du fait des systèmes juridiques dans les Etats d’Europe. Les tailleurs de pierres et les sculpteurs sur pierre sont particulièrement qualifiés pour travailler ensemble sur la culture du métier. Depuis des siècles déjà, un réseau européen d’ateliers était entretenu, il comportait un système de formation exceptionnel. C’est la racine d’un sentiment d’identité d’un métier, qui est ancré dans l’histoire de nombreuses époques et qui rayonne également à l’époque actuelle. Mais si un modèle spirituel était seulement copié, il aurait perdu sa fonction exemplaire. Dans une Europe qui s’unifie une chance subsiste d’adopter son souhait commun et de le façonner pour son utilisation et le bien-être de la société. Dans ce sens, une réunion dans le compagnonnage pour les tailleurs de pierres et les sculpteurs sur pierre a été initiée dans l’atelier de la cathédrale de St Maria zur Wiese à Soest.

Cette 1ère rencontre a eu lieu le 21.8.1998 sur la question de la formation continue professionnelle et le brevet professionnel en artisanat et a été nommée « Soester Runde » (Table ronde de Soest). Le compagnonnage de Soest pour les tailleurs de pierres et sculpteurs sur pierre et les Compagnons du Devoir de France ont créé une coopération ayant pour but de travailler en partenariat et à un haut niveau sur une norme de formation complémentaire et continue valide dans toute l’Europe. La créativité et l’ouverture ont été simultanément fixées sous deux prémisses :
1.) L’acceptation inconditionnelle des collègues dans toute l’Europe dans leurs activités et dans leur signification sociale et culturelle dans chaque pays avec leur système juridique ;
2.) Aspiration commune envers une meilleure qualité dans le domaine de la transmission de dextérités et de connaissances et de leur notation sous forme de diplômes.

4 nations se sont réunies à la 2ème Table ronde de Soest le 18.05.1999 dans le cadre d’un «Forum international pour la formation professionnelle et la culture dans l’artisanat des tailleurs de pierres en Europe ». Les établissements professionnels nationaux de Slovaquie et du Tyrol du Sud/Italie sont venus s’y ajouter. Les courants de politique artisanale en Europe et les possibilités de coordination ont été entendus. Il en est ressorti des éléments évidents :
1.) La question de la notation sous forme de diplômes dans l’artisanat pose un problème qui ne peut pas se résoudre de lui-même ;
2.) Un pays à lui seul ne possède pas ici la recette de brevet pour tous les autres.
3.) Le futur de ce thème peut néanmoins être géré par une coopération pertinente à un niveau européen.

Lors de la 3ème Table ronde de Soest le 25/26.8.2000, 8 nations d’Europe étaient représentées. Les nouveaux participants étaient : L’atelier de Gotland de la Suède, l’Association de Coopération Fédérale des tailleurs de pierres et la HTL-Hallein de l’Autriche, le président de l’Association des tailleurs de pierres de la Hongrie ainsi que l’Académie Royale des Beaux Arts de la Belgique. Il y a eu plusieurs impulsions importantes, notamment :
1.) Un « Master of craft » doit être créé, similaire au « Master of science » dans toute l’Europe ;
2.) L’artisanat doit combler une lacune au niveau européen en matière de « bonnes » notions fédératrices comme la qualité, la jeunesse, l’épanouissement personnel etc.
3.) Il a été convenu de travailler à l’avenir sur des « Recommandations européennes » sur ce thème.

La présentation des recommandations, préparées par un cercle d’experts issus de 16 nations d’Europe, a été discutée, remaniée et communément adoptée lors de la 4ème « Table ronde de Soest » le 5/6.10.2001 dans le cadre de la « Charte de Soest » et sa publication a été décidée.


La 5ème Table ronde de Soest a eu lieu le 27 et 28 septembre 2002 à la Cathédrale de Bâle en Suisse. Le président a présenté la possibilité de considérer comme point final l’adoption de la charte, dans laquelle la création d’un Master européen en artisanat international a été recommandée, pour observer le développement suivant et pour réagir au besoin. Les participants sont tombés d’accord de façon unanime d’encourager la fondation d’une unité européenne correspondante.

Lors de la 6ème Table ronde de Soest en 2003 tenue dans les locaux de l’UAAPME à Bruxelles, l’EUROPEAN ASSOCIATION OF BUILDING CRAFTS AND DESIGN, l’EACD, a été constituée, un statut a été adopté et la 1ère assemblée plénière a été tenue

Immédiatement après, la nouvelle association a été informée de la possibilité de réaffecter un édifice de château fort en Basse Bavière en un lieu de formation internationale. Michael Hauck et Hermann Fuchsberger ont travaillé pour l’EACD sur un concept de formation de haut de gamme et exemplaire, qui prenait déjà en compte tous les artisanats concernés.

Lors de l’assemblée plénière de l’EACD le 14 mai 2004 sur l’Île Brac en Croatie, la base du développement suivant a été posée. Les membres considéraient d’une part le grand centre de formation, et d’autre part, également une variante décentralisée d’une mesure de formation continue européenne.

L’assemblée plénière de 2005, le 18 juin à Visby sur Gotland / Suède a constaté qu’un financement pour la réaffectation de l’édifice de château fort n’aboutissait pas encore totalement. Le lancement d’une mesure de formation innovante, européenne, pilote fut décidé afin de continuer à thématiser le Master européen en artisanat international et de le mettre en route.

En raison d’un appel international, suite à l’assemblée plénière de 2006, le 9 juillet à Laas, Tyrol du Sud/Italie, 10 candidats de l’EACD ont été envoyés en tournée européenne, suite à laquelle ils vont à obtenir le diplôme EUROPEAN MASTER OF CRAFT. Les étapes sont les membres de l’EACD : Münsterbauhütte Bâle / Suisse; Dombauhütte Cologne et Dombauhütte Soest / Allemagne; Steinfachschule Laas, Tyrol du Sud / Italie; Steinzentrum Hotavlje / Slovénie; Ecole professionnelle fédérale Brac / Croatie; Dombauhütte Vienne et SteinWelt / Autriche.

En Slovénie, le 7 juin 2007, l’assemblée plénière a enregistré le début réussi et le bon déroulement de la tournée européenne. En relation avec l’amélioration de la directive de l’UE pour la reconnaissance des qualifications professionnelles, cette initiative de l’EACD a été plusieurs fois citée en exemple par les politiciens et les représentants de l’artisanat. L’assemblée plénière a accepté de façon unanime la décision du Comité de direction de soutenir la construction d’un centre de compétences à Riga pour l’artisanat dans l’espace de la Mer Baltique. En outre, une manifestation dans le cadre du 1er Colloque International pour la culture des tombeaux en Europe a été prévue.

5 ans après sa fondation, 10 ans après le début de « la Table ronde de Soest », l’EACD s’est réunie en assemblée annuelle le 15 novembre 2008 au Luxembourg. Le thème principal était la tournée de formation qui allait se terminer pour les tailleurs de pierres en Europe par un Master of Craft®. Après la demande du président, l’assemblée plénière a décidé de façon unanime sur proposition des présidents du Conseil consultatif la réalisation d’une deuxième mesure de formation correspondante. Le financement et la publication d’une documentation sur cette tournée sous la forme d’un livre ont été décidés. Il a été rendu compte des intentions parallèles de différentes organisations concernant un éventuel Colloque dédié à la culture des tombeaux. L’EACD ne poursuit à ce propos aucun intérêt économique pour des domaines individuels en concurrence sur le marché, mais s’occupe néanmoins de ces thèmes importants par intérêt pour leur substance.

Le 6ème module de la tournée européenne s’est terminé le 17 et 18 février 2009 à Bruxelles ; les 6 candidats s’y étaient préparés avec des textes, des esquisses et des images. L’UEAPME a mis très gentiment ses locaux à disposition de l’EACD. Après les cours magistraux et les discussions, eurent lieu les réceptions au Parlement Européen et au Commissariat pour l’Education, la Formation, la Culture et la Jeunesse du commissaire de l’UE Ján Figel. La délégation constituée du Comité directeur, des candidats, des représentants des étapes de formation ainsi que des invités, a ensuite transporté à pied une plaque en dolomie d’Anroechte dans laquelle une ammonite a été sédimentée en fossile depuis environ 100 millions d'années. L’emblème du Master of Craft® européen a été encastré en face dans du marbre cristallisé métamorphique depuis environ 60 millions d’années. Cette marche de l’EACD dans Bruxelles s’est terminée par un recueillement.

L’EACD s’est réunie à Londres et Canterbury du 24 au 26 septembre 2009 pour son assemblée annuelle. L’un des points forts thématiques était la rédaction actuelle d’une documentation sous la forme d'un livre pour la 1ère tournée de formation qui venait de se terminer, ainsi que son financement. Dans ce contexte, le président a reçu de soutien en tant que gérant. En outre, plus de pays ont manifesté davantage d’intérêt pour participer à la 2ème tournée annoncée pour un European Master of Craft qu’on ne s’y attendait à l’origine. On a donc décidé de fixer le début de cette mesure à février 2010 afin de pouvoir élargir le cas échéant le cercle des participants et les étapes. Le lieu de la réunion au cours de laquelle un nouveau Comité directeur serait élu était le bâtiment de gestion de l’atelier de la cathédrale de Canterbury. Un programme cadre impressionnant avec la visite de cette magnifique cathédrale ainsi que ses chantiers et ateliers a complété la journée. L’EACD a été reçue auparavant dans le Carpenters Hall au centre historique de Londres. La Carpenters Company, hôte exceptionnel de la réunion, entretient le Building Crafts College, qui a été aussi visité comme la reconstruction nouvellement créée du Globe Theatre à Londres. La réunion se termina par l'adoption de la Charte de Londres dans laquelle, comme dans la Charte de Soest en 2001, un Master of Craft dans l'artisanat des charpentiers a été réclamé et devrait bientôt être mis en place.

Pour l’assemblée plénière de 2010, la présidente du Conseil consultatif de l'EACD, Prof. Barbara Schock-Werner, maître d’œuvre de cathédrale, avait convié à la cathédrale de Cologne. Malgré l’interdiction de voler du moment, les cendres du volcan islandais empêchant l’utilisation de l’espace aérien, des représentants de 10 pays se réunirent le 24 avril. L’assemblée constata avec grande satisfaction que le livre sur la 1ère tournée de formation pour le Master of Craft a était financé avec certitude en raison de nombreuses donations extraordinaires. Au début de la 2ème tournée de l’EACD, les nouveaux boursiers du Master choisis de 6 pays se sont rencontrés pour la première fois le 30 janvier 2010. On décida que cette 2ème tournée devrait être élargie avec des étapes en Grande Bretagne, France et en Europe du Nord. En outre, le programme devait permettre de « regarder plus loin que le bout de son nez », en intégrant certaines parties relatives à l'étude du même métier dans des corporations voisines. En outre, l’EACD touchera à l’avenir également des activités dans la zone de formation académique d'Europe.

En juin 2010, l'EACD se réunit dans une réunion élargie du Comité directeur à Trondheim en Norvège, à la cathédrale Nidaros. Lene Landsem, maître d’œuvre de cathédrale, devint membre de l’EACD avec l’atelier de Nidaros. À Trondheim les ateliers de la cathédrale ont coopéré étroitement avec l’école supérieure voisine dans laquelle il existe un cursus de « bachelor of restoration ». En assemblée plénière, la discussion sur la question de l’organisation éventuelle d’un colloque international sur la culture des tombeaux par l’EACD a été poursuivie. Ce thème représente beaucoup d'intérêts relatifs aux dextérités et connaissances des artisanats de façon. D’éventuelles préparations ont été entreprises d’un point de vue non commercial, international, interreligieux, interculturel, scientifique au pluriel, etc. En outre, un Colloque international pour la formation et la culture des secteurs d’activité représentés par l’EACD fut conçu.

Des efforts et des développements ont pu se concentrer et trouver une expression particulière comme lors de la réunion annuelle du 8 et 9 septembre 2011 à Vienne. Pour commencer la Corporation Fédérale Autrichienne des tailleurs de pierres a organisé une soirée de bienvenue chaleureuse pour l’EACD. La réunion eut lieu au Château de Schönbrunn. D’autres membres à part entière ont pu être acceptés, par exemple la VEUKO qui avait ratifié auparavant l’exigence dans toute l’Europe d’un Master of Craft pour son métier avec une charte du Luxembourg, qui s'était inspirée de la charte de Soest de l'EACD. Un point fort pour l'EACD fut la réception officielle au Parlement autrichien offerte par la présidente du Conseil Fédéral, qui a donné une dimension grandiose à cette réunion annuelle. Dans la salle du Conseil, le président de l'EACD a pu procéder à 2 hommages importants. Une digne interprétation pour la première fois de l’hymne de l’EACD eut lieu ensuite. Un dîner festif au Palais Epstein et une visite de la cathédrale Saint Etienne le jour suivant ont complété la réunion. Pendant la réunion viennoise, des « étapes parallèles » importantes ont eu lieu ailleurs. Les diplômés de la 2ème tournée EMC continuèrent leurs études aux nouvelles étapes prestigieuses organisées à Canterbury, Londres et Lincoln, à Rodez et à Trondheim. La rédaction et la publication d’un livre au sujet de la certification du Master 2012, que cette mesure documenterait, fut décidé en outre unanimement et de façon synchronisée à Vienne.

Les Compagnons du Devoir nous avaient conviés à la réunion annuelle 2012 à Troyes. La rencontre a eu lieu au vu de deux événements plus importants : d’une part, l’assemblée plénière s’est réjouie d’écouter le compte-rendu de la clôture réussie de la 2ème tournée européenne de l’EACD pour l’European Master of Craft ® qui s’est très bien passée. Cette tournée compte à présent 3 nouvelles étapes de formation dans 8 pays. Il a été assuré qu’une 3ème tournée aurait lieu qui commencera en 2013. L’éditeur et la rédaction prendront en charge la documentation et l’élaboration d’un livre sur la 2ème tournée dans les prochains mois. L’autre événement important fut l'élection du nouveau Comité Directeur. L’assemblée s’est décidée pour la proposition complète, qui avait été élaboré auparavant par le Comité Directeur lors de sa réunion dans la ville basque de Vitoria. Au vu de son élargissement, l’EACD désigne maintenant un Comité Directeur agrandi. Outre la qualification dans le domaine du Master, les activités peuvent ainsi également être partiellement élevées dans la formation professionnelle générale.

En 2013, l’assemblée annuelle de l’EACD s'est déroulée dans la capitale slovaque de Bratislava à l'hôtel Sorea Regia. La Corporation nationale des ouvriers à la construction de poêles en catelles, membre de la Confédération européenne VEUKO, ainsi que la Fédération de la Chambre d’Industrie et de Commerce de la Slovaquie en ont été les hôtes. Lors du discours de bienvenue, un effort national a été formulé pour encourager des formations individuelles et la mobilité professionnelle. Lors de l’assemblée plénière, le secrétaire de l’EACD a du quitter son poste en raison d’un changement professionnel. L’EACD le remercie de son implication. L’EACD a nommé par la suite à l’unanimité un nouveau secrétaire général en vertu du droit de proposition du président. Les nouveaux membres ont pu être également nommés. Le rapport du trésorier a été particulièrement gratifié d’applaudissements ; les finances de l’association sont très bonnes même après le financement du 2ème livre (dont l’EACD n'a eu à assumer qu'une petite partie). De plus, les préparations des autres tournées du Master, une troisième pour les tailleurs de pierres et une première pour les poêliers-fumistes/ ouvriers à la construction de poêles en catelles, se sont poursuivies. Il a été aussi unanimement convenu de renforcer le travail concernant la presse ainsi que de continuer à activer les efforts ensemble pour obtenir des subventions.

Lors d'une réunion de l'EACD ténue le 09 mai 2014 à Munich un nouveau président a été élu à l'unanimité. Le président en exercice avait quitté son organisation, qui fait partie de l’EACD comme membre, et un nouveau représentant de l’organisation a été désigné.
En outre, la documentation de la 2ème tournée Master (2010 – 2012) a été officiellement publiée par le Comité de l’EACD et célébrée à sa juste valeur avec les six auteurs et l'ensemble du groupe EMC.

Une réunion a eu lieu sous un jour exceptionnel le 8 novembre 2014 à Strasbourg. Deux autres organisations se sont réunies avec l'EACD pour une messe : le Père Donatus Leicher o.p., qui, à 94 ans, est le membre le plus âgé du Conseil consultatif de l'EACD, a fait un sermon en l'honneur des Quatre Couronnés (Quattro Coronati) dans la cathédrale. Le fait historique que la cathédrale de Strasbourg était le centre nerveux de l'organisation des ateliers de cathédrales au Moyen Âge a naturellement encore plus marqué la visite. Ceci a peut être inspiré par la suite le cercle des ateliers de cathédrales à s'étendre davantage dans l'EACD. Le 17 avril 2015, le Comité directeur de l'EACD a ensuite décidé dans la ville italienne de Pise qu'en plus de la tournée de Master, au niveau européen le savoir-faire artisanal précieux devenu rare doive être listé et documenté de façon continue et à l'avenir par le biais d'exemples d'apprentissage pratiques individuels.

L'assemblée plénière 2015 sur l'île croate de Brač avec sa célèbre école de tailleurs de pierre a été marquée par quelques importantes décisions pour le futur. Au sein d'un programme cadre professionnel et culturellement intéressant, les réélections officielles ont été faites lors d'une réunion. A cette occasion, l'ancien déroulement du 3ème Tour d'Europe des candidats au Master a été constaté et le futur déroulement en 2016 a été envisagé suivant le plan. La phase finale, c'est à dire, l'examen et la certification de cette tournée, doit avoir lieu au printemps 2017 à Jérusalem. En outre, 5 ateliers des cathédrales ont été accueillis comme nouveaux membres de l'EACD sur l'île de Brač. Et un groupe de travail a été nouvellement formé pour un projet spécial.

10 years prior to the 2016 General Assembly, also in Laas/South Tyrol, the first International Training Tour started at the EACD’s Annual Assembly. 2 years prior to that, in 2004, the Cathedral Master-Builder of Soest, who had been the initiator since 1998 and, since 2003, a co-founder of EACD, registered the title of European Master of Craft® with the EU Office for Harmonization. This has enabled us to make a positive contribution during the last 10 years, with two exemplary training measures in the form of exclusive tours throughout Europe to special sites for the history of construction, both with regard to EU Directive concerning the recognition of professional qualifications and, subsequently, to establishing the corresponding Qualification Frameworks. Prior to the 2016 General Assembly, the location, date and programme for the completion of the 3rd tour in 2017 was determined by the Chairmanship. At the President’s invitation, the Past President, who is still in office within the Certification Committee, spoke to those present, reminding them amongst others about the foundation and development of the EACD constructed on courtesy and respect, as well as trust and reliability. In addition, the participants were able to enjoy their hosts’ lovingly prepared programme, and thus celebrate this little Jubilee, ‘10 years - master of craft ® Certification’, as a thoroughly well-crafted piece of contemporary history, in an appropriately cheerful way.



© Copyright - All rights reserved